Oh Musique

1980

Oh Musique 1980 - Philippe Vollichard
00:00 / 00:00

Tu étais là à l'aube de la terre, tu étais le bruit de l'enfer

Mais avec le chant des oiseaux, ton bruit est devenu plus beau

Des hommes sur des bouts de bois, t'ont fait sortir de l'anonymat

Ils te donnaient leurs joies leurs peines, certains t'ont pris pour une reine

Oh Musique, oh musique

Tu n'avais pas beaucoup d'ambition, tu es maintenant une institution

Dont on célèbre la grande gloire en bâtissant des conservatoires

Dis-moi ce qui te fait courir ainsi, toi la musique toi mon amie

Pourquoi tu fais danser les gens, aussi marcher les régiments

Oh Musique, oh musique

Comment peux-tu servir toutes les causes, de la plus noire à la plus rose

En te moquant pas mal des opinions, des partis des religions

Tu te donnes à tous les gens, qu'ils soient noirs ou qu'ils soient blancs

Tu es à disposition de toutes les nations

Oh Musique, oh musique

Tu as fait de la prostitution, tu as fait de la consommation

Tu ne portais plus rien au fond de toi, plus que l'argent des nouveaux rois

Dans les mains des imprésarios, tu n'étais plus qu'un numéro

Chantée par des marionnettes, très habiles mais peu honnêtes

Oh Musique, oh musique

Mais ce temps là s'arrêtera, enfin tu ressusciteras

Tu ne seras sûrement pas fâchée de retrouver ta liberté

Et tous les hommes chanteront en cœur, un hymne rempli de couleur

Ou toutes musiques passées se mêleront pour triompher

Oh Musique, oh musique

© 2017 par Simple Com